Une finale ça ne se joue pas, ça se gagne ! Réponse le 1er Juin à Cabourg car Oui, ils l’ont fait !

 

Les Vestiaire Ligue des Champions
Le « Vestiaire Ligue des Champions »

 

Pour notre club, une demi-finale de coupe du calvados c’est un événement. Nous connaissons le bonheur de remporter cette compétition car nous en avons déjà deux à notre actif. Ainsi, le club et les dirigeants ont mis les petits plats dans les grands pour rendre cette journée la plus sympathique possible.  Je tenais d’ailleurs au nom de mes dirigeants et de mes joueurs à remercier le club et son bureau pour leur organisation autour de ce match ainsi que chacuns des supporters présents. Avec le beau temps en prime, beaucoup se sont déplacés et le 12eme homme était du coup de la partie ! 

Qui dit grand match, dit grand et beau vestiaire. Nous remercions la commune d’Evrecy de nous avoir permis d’avoir un « vestiaire ligue des champions » comme disent nos jeunes Interistes avec l’accès à ceux du nouveau gymnase. Après un long spitch, un bon échauffement et une grande attention des joueurs, tout était en place pour que nos U15 puissent réaliser un grand match. C’était maintenant à leur tour de mettre toute leur hargne pour venir à bout de leur adversaire du jour : L’USON Mondeville.

Retour donc sur cette demi-finale ou vous verrez que le mot « Hargne » n’est pas choisi au hasard ! 

 

U15A de L'IOFC
U15A de L’IOFC

 

Après les traditionnelles photos de début de rencontre, nous pouvions donner le coup d’envoi de cette demi-finale tant attendu. Je ne sais pas si c’est la pression de ce match important ou notre habituel coup de mou du premier quart d’heure. Mais il faut le reconnaître, ce début de match est raté de notre part. Nous n’arrivons pas à développer notre jeu habituel pour mettre l’adversaire en difficulté. Cependant nous plions sans rompre comme c’est souvent le cas. Seulement il ne faut pas nous laisser trop de temps. La quinzième minute marquera le début du match de notre part. C’est grâce à une inspiration géniale que Baptiste Jourdan envoie Baptiste Muller remporter son face à face avec le gardien Mondevillais, 1-0 le match est lancé ! L’Euphorie ne sera que de courte durée car notre autre péché mignon va surgir seulement 5 minutes après l’ouverture du score. La Jeunesse de ce groupe (9 U14) se fait souvent ressentir sur coup les pieds arrêtés. Sur un corner, le capitaine adverse se retrouve étrangement seul et il catapulte à bout portant le ballon au fond des filets. Arthur Henri ne peut rien, Mondeville égalise sans avoir eu le temps de douter.  Perdre ses nerfs dans ce genre de situation c’est possible. Mais pour mes joueurs ce n’est plus le cas. Ils sont maintenant conscient de leur fort potentiel physique qui gène tant d’équipes. Et Mondeville allait bientôt en faire les frais !

Ce n’est que 10 minutes après l’égalisation que Mondeville fait une petite faute inattention. Ils voient l’appel hors jeu de Baptiste Muller et s’arrêtent de jouer. Mais un Baptiste peut en cacher un autre. Baptiste Jourdan surgit et va remporter en deux temps son face à face avec le gardien et les ciels et marines reprennent l’avantage !  Ce but va changer à jamais le sens du match. Nous jouons plus haut, nous récupérons plus de ballons et nous jouons plus juste. Sur une nouvelle récupération haute, Baptiste Muller va remporter un nouveau face à face et permets à l’IOFC de mener 3 buts à 1. Le break est fait et Mondeville n’arrivera jamais à le combler. Nous revenons au vestiaire sur cet avantage de 3-1. Le score aurait pu être plus sévère. En effet, le 4eme but d’Enzo Briendo n’aurait jamais du être refusé et le somptueux coup franc de Sofiane Guenziz méritait mieux que le poteau !

Après un rafraîchissement et une pause bien méritée, le deuxième acte peut commencer. Les débats sont équilibrés en ce début de seconde mi-temps mais aucune équipe n’arrive à se créer de réelles occasions. Mais un joueur va encore décider que le public mérite plus de buts et de spectacle. Sur une nouvelle inspiration géniale au niveau du point de corner, Baptiste Jourdan adresse un centre caviar à l’autre Baptiste qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. L’Inter Odon mène donc maintenant 4 buts à 1 et sur l’ensemble du match ce n’est pas immérité. Le match continue sur le même rythme. Notre adversaire essaie tant bien que mal de réduire le score. Sur un jolie mouvement de leur part, leur numéro 9 s’apprête à défier Arthur Henri en face à face mais Téo Jacqueline effectue un retour magnifique pour lui retirer le ballon au dernier moment.

Je vous l’ai dit précédemment, mes joueurs ne lâchent jamais rien. Et petit à petit cette hargne change fatalement le score du match ! 

Quelques minutes plus tard, Hugo Berthe part dans ses dribbles et provoque un penalty. Baptiste Muller le tireur maison s’en charge et offre le 5ème but à l’Interodon. La messe est dite !

Malgré une fin de rencontre assez calme, nous concéderons un dernier but. Sur une mésentente, Tom Chesnel dévie le ballon dans ses propres buts. Il voulait très certainement conclure son match impeccable par une réalisation ;). L’arbitre peut donc donner le coup de sifflet final et laisser les joueurs éclater de joie ! L’Inter Odon est en finale ! Il ne restera plus qu’à respecter le titre de cet article pour ramener la coupe à la maison !

Après une cri de guerre de 3h et 4 minutes sous une pluie battant le calme revient et les joueurs peuvent donc se tourner vers leur autre objectif : Monter en D1 pour jouer la montée en R2 dès la saison prochaine !

Félicitations au groupe qui montre jour après jour que le plus important dans ce sport c’est l’esprit d’équipe. Quand chaque élément se sent à l’aise et soutenu, un groupe peut renverser n’importe qui. Nous vous attendons donc le 1er Juin à Cabourg pour nous montrer que les supporters du club sont à l’image de leurs joueurs : « INDESTRUCTIBLES »

 

PS : Merci à Corentin Lorgerie, arbitre du club, d’être venu soutenir l’équipe et organiser l’accueil du trio arbitral. Corentin faisait parti de la première équipe du club gagnante en coupe du calvados. Ce match lui a très certainement rappeler des bons et beaux souvenirs. C’était le cas pour moi aussi.  Merci à Romain Allais éducateur de l’équipe B d’être venu soutenir et apporter son aide à l’équipe en faisant office de soigneur d’un jour.  Et enfin, un grand merci à Damien Jacqueline (Monsieur 100%) pour sa présence au quotidien, ses bons conseils et l’affection qu’il porte à ses joueurs. Je l’ai toujours dit, il n’y a pas de bon groupe sans de bons dirigeants.

 

 

Adrien 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*