FINALE U15 – Paroles aux anciens vainqueurs

2013, 2015, 2019 : Décidément, l’Inter Odon semble avoir réservé sa place pour la finale U15 de coupe du Calvados. Les joueurs emmenés par Adrien Marion et Damien Jacqueline ont bataillé très dur pour pouvoir affronter nos voisins de Carpiquet le samedi 1er juin sur le terrain de Cabourg (début du match à 11h00).

Nous vous offrons un petit retour en arrière sur les victoires précédentes….

 

2013 :

L’équipe est dirigée par Damien COTIN, aidé par Adrien (déjà lui !), Laurent et Frédéric (« Les Moldaves »). L’IOFC l’emporte 2-1 au bout du suspense face à Thury Harcourt.

Un ancien sélectionneur de l’équipe de France (1984 !) est présent pour la remise de la coupe : Michel Hidalgo.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

L’équipe : Corentin Lorgerie – Matthieu Provençalle – Paul Lebreton  – Maxandre Issambourg – Ludovic Tourgis – Benjamin Léger – Benjamin Forant – Nicolas Gaillard – Antoine Lafosse – Nicolas Vaillant – Sacha Aubert – Quentin Mouelle – Hugo Fermin – Mathis Sarazin

 

FB_IMG_1558900742447

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

2015 :

Vincent LORGERIE a repris les rênes de la catégorie, il est assisté dans son travail par Harold, Laurent et Jean-Charles.

Lors d’un match plutôt maitrisé, l’IOFC l’emporte 2-0 face à l’entente de la Vallée du Dan.

L’équipe : Théo Degrenne – Gabriel Duval – Hadrien Précourt – Mathias Serio – Louis Savéant – Tanguy Montier – Benjamin Marquer – Fabien Chrétien – Yanis Catherine – Léo Aubert – Théo Provençalle – Dorian Esnol – Guillaume Crave – Mathéo Paris

 site4

site3

IMAG0481 (3)

 

site1 (2)

 

 Revenons avec Damien COTIN et Vincent LORGERIE sur les souvenirs de ces victoires:

DAMIEN  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

VINCENTU15

 Que des bons, les frissons, les sourires, les chants dans les vestiaires… cette image gravée à jamais dans la tête de tous. Quels souvenirs gardez-vous du match de la finale ? J’en garde un très bon souvenir, un des meilleurs de mon activité d’éducateur.

Les supporters de l’Inter Odon FC s’étaient déplacés en nombre et avaient mis beaucoup d’ambiance. C’était fantastique à notre niveau ! Les joueurs s’en souviendront aussi.

Je me souviens aussi de la tension qui régnait dans le vestiaire, pour un groupe qui d’ordinaire était plutôt décontracté. Ca illustrait toute l’implication qu’ils ont pu mettre dans cette finale.

 En bon normand, oui et non. Non car l’équipe était sure de ses forces et elle avait bousculé les équipes de la Région jusqu’en 1/4 de finale de Basse-Normandie. Oui car une finale ca ne se joue pas ca se gagne. Alors il fallait mettre l’equipe dans les meilleures conditions. Aviez-vous préparé cette finale de manière particulière ? Cette saison-ci, la génération que j’avais était très soudée. Je me rappelle donc avoir préparé cette finale autour des valeurs collectives, seul le groupe comptait !

Les aspects techniques et tactiques sont délaissés pour une finale, ça se joue au mental. Et c’est comme ça que nous avons gagné, car on ne peut pas dire que ce fut notre plus belle performance en terme de jeu.

 Une bonne bande de potes constituée la première année de la fusion. Elle était athlétique, appliquée, besogneuse (pour moi c’est une grande qualité) et pétrie de qualités. Ses défauts, c’était parfois de l’absence ou de la suffisance comme ce 1/4 finale de coupe contre blainville oú l’on passe aux penos. De coco à maquesou, antoine, nico×2, ludo, benji×2, paulo, sacha, quentin, mathis, hugo, matthieu et tous ceux qui ont participé au parcours. Sans oublier adrien et les moldaves. Que pouvez-vous nous dire de l’équipe que vous dirigiez à l’époque ? Ses qualités et ses défauts, les joueurs qui la composaient ? J’ai eu la chance durant cette saison 2014-2015, d’encadrer deux très belles générations, les 2000 et 2001. Je ne citerai aucun nom pour être sûr de n’oublier personne.

C’était un groupe composé de très bons joueurs sur le plan technique et on avait la chance de pouvoir faire la différence physiquement également.

Je me souviens d’un groupe très agréable à encadrer, soudé et bosseur, c’était un réel de plaisir de travailler avec eux.

Cette victoire en coupe du Calvados était tout simplement la consécration de notre travail tout au long de la saison.

 

 Oui Adrien regulierement et j’ai plaisir à croiser sur le terrain et en dehors certains d’entre eux ou leurs parents Avez-vous gardé quelques contacts ? Ma situation actuelle fait que je ne réside plus en Normandie mais j’arrive toujours à savoir ce qu’il se passe sur les terrains de l’Inter Odon et ce que deviennent certains joueurs.
 Profite de ce moment!! Et ramène la coupe à la maison 😋 Un petit message à Adrien ?  Pour avoir jouer et encadrer de nombreuses années aux côtés d’Adrien, je n’ai aucun doute sur le bon message qu’il passera à son groupe. Il est proche de ses joueurs, c’est vraiment la clé pour réussir le parcours qu’il réalise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*